vendredi 2 novembre 2018

Devoir de suite : retour sur un an de chroniques

Il y a à peine plus d’un an, ma toute première chronique pour Là-bas si j’y suis portait sur l'A45 : un projet désastreux qui vient d'être abandonné, ça se salue ! Et du coup on s’est dit avec l’équipe qu’on allait en profiter pour faire un petit tour d'horizon "devoir de suite" de quelques chroniques depuis une année, avec un fil rouge : les lobbies. L'intégrale est ici !

L'A45, donc, pour commencer, promise au tentaculaire Vinci. La Ministre Elisabeth Borne l’a annoncé le 18 octobre : l’État se désengage du projet ! Une belle victoire pour la coordination des opposants, née à l’automne 2016, qui regroupe paysans, naturalistes, habitants, chercheurs… Elle avait notamment réuni 10 000 personnes et 130 tracteurs les 1-2 juillet 2017 à St-Maurice sur Dargoire, et visiblement ses arguments ont porté puisqu’ils ont été repris par la Ministre qui évoque une « absence de consensus » et s'appuie sur le rapport Duron qui jugeait le projet de l'A45 « beaucoup trop controversé » et préconisait d'étudier les pistes alternatives, en admettant qu’il n'est pas possible d'« ignorer le prélèvement de terres agricoles, l’impact environnemental, l’absence de débouché sur Lyon ». Une bataille de remportée donc, mais pas la guerre : au-delà de l’A45, c’est toute une manière de vivre que les opposants veulent changer. La mobilisation va donc se poursuivre localement pour un plan B ambitieux, qui ne soit pas juste du rafistolage. L’occasion de réfléchir à un autre (a)ménagement du territoire, fait de relocalisation et d’agriculture paysanne, de déplacements du quotidien repensés. Pour faciliter le débat, un questionnaire est proposé, qui n’évite pas la question des difficultés actuelles de l’autoroute existante, l’A47. Enfin, la coordination rappelle que la page de l’A45 sera définitivement tournée lorsque la Déclaration d’Utilité Publique (DUP) arrivera à terme, en juillet 2020, ou sera abrogée. Tout est sur leur site ici. En tout cas, voilà 500 hectares de terres agricoles sauvées et Vinci l’a dans le nez !

Côté lobbies toujours, en novembre 2017 j’avais fait une chronique spéciale Monsanto où je parlais du « ghost writing », ces rapports préparés par les services de la firme puis signés par des scientifiques corrompus. Eh bien après les rapports fantômes, voici les agriculteurs fantômes ! C’est une enquête de Greenpeace et de The Independent qui révèle l’existence d’un lobby intitulé « Agriculture et Liberté ». Celui-ci se présente comme un groupe d’agriculteurs français qui assurent s’être “unis pour protéger mode de vie et moyens de subsistance” et défendre l’agriculture et la production alimentaire en France. Sauf qu’en fait aucun agriculteur n’appartient à ce groupe, il s’agit d’une campagne montée de toutes pièces par « Red Flag », un lobby qui travaille pour Monsanto. Et bien sûr tout ce petit monde vante les bienfaits du glyphosate.

Décidément, on n’en sort pas… Et au gouvernement c’est guère mieux. Emmanuel Macron disait lui-même, à propos du remaniement : « aujourd'hui il n'y a ni tournant, ni changement de cap ou de politique » et en effet… Nicolas Hulot claque la porte sur le poids des lobbies ? Hop. Emmanuelle Wargon est nommée secrétaire d'État à l'Écologie. Ex directrice des affaires publiques et communicante chez Danone, elle a récemment déclaré par exemple que s’opposer aux OGM était une position « dogmatique », un « refus de la science ». Voilà voilà. Elle rejoint donc Brune Poirson, ex Veolia devenue secrétaire d’État à la Transition écologique, ou encore le Premier ministre Édouard Philippe, ex-lobbyiste chez Areva.

Enfin, nous revenons douloureusement sur le Brésil, où la proximité de Jair Bolsonaro avec les lobbies de l’agro-négoce vient s’ajouter à l’inqualifiable discours de haine et de violence qu’il propage dans le pays. Je vous en parlais en avril 2018, à mon retour du Forum social mondial endeuillé par l’assassinat de Marielle Franco et d’une visite de ferme tropicale dans la Mata Atlantica, j’y suis revenue mercredi dernier ici : au désastre social et politique s’ajoutent de forts risques environnementaux et climatiques.

Côté climat, heureusement sur le terrain ça bouge. On avait consacré une chronique à la tenue d’Alternatiba à Bayonne en octobre : 15.000 personnes ont été au rendez-vous, malgré la pluie, avec 1.150 bénévoles, des amphis bondés pour les conférences, un manifeste, des militants de plus en plus politisés, et depuis les initiatives se succèdent : 120.000 marcheurs pour le climat le 13 octobre, convergence de youtubeurs et un site – plateforme commun : ilestencoretemps.fr qui regroupe des actions à mener, du débutant timide au militant aguerri, de la pétition au blocage de mine de charbon en passant par un appel au « nettoyage » de la Société générale le 14 décembre à Paris. De quoi commencer, peut-être, à se constituer à notre tour en lobby - citoyen, celui-là -, pour aller sauver chaque dixième de degré qui peut encore l’être.

mercredi 24 octobre 2018

Brésil : l'alerte

bolsonaro.jpg

Au Brésil, Lula n'ayant pas pu se présenter à la présidentielle malgré l'avis du comité des droits de l’homme de l’ONU, victime de ce qu'on appelle désormais le "lawfare" - soit la justice employée à des fins d'empêchement politique, c'est Fernando Haddad qui s'est présenté pour le Parti des Travailleurs. Il est arrivé derrière le candidat d’extrême droite Jair Bolsonaro qui a fait plus de 46% au premier tour. Le second tour a lieu ce dimanche. On alerte sur ce risque majeur depuis des mois : Jair Bolsonaro revendique les années de la dictature militaire au Brésil, fait l'apologie (...)

Lire la suite

vendredi 19 octobre 2018

A ceux qui pensent encore que le climat est un truc d’écolos bobos urbains

lac_annecy_frapna.jpg

Chronique publiée sur Reporterre le 16 octobre 2018 : "Le changement climatique interpelle les citoyens, mais pas les dirigeants de Rhône-Alpes" On entend beaucoup parler, en cette rentrée, de prise de conscience climatique. Que la démission de Nicolas Hulot a provoqué un sursaut, que le rapport du GIEC ouvre les yeux... Ce n’est sans doute pas faux. Mais de manière plus perceptible, sorti des réseaux militants et des cercles informés, ce qui ébranle davantage que les petits tours des ministères ou les arcanes bien mystérieuses des organismes internationaux, c’est la confrontation (...)

Lire la suite

mardi 16 octobre 2018

Le retour du scorbut, et autres réflexions sur la précarité, le climat et la malnutrition

caddie_.jpg

Le scorbut ?! Eh oui, je sais ça m'a fait le même effet... On le croyait disparu depuis l’arrivée des vitamines de synthèse, la maladie du 18e siècle et des marins au long cours, fait son retour. Aux États-Unis, en Australie, et en France où un cas a été détecté à Dieppe dès 2011 et une dizaine de cas identifiés entre 2014 et 2015 par des médecins du CHU de Limoges. Ce ne sont que quelques cas, mais qui en disent long sur notre alimentation, et sur les rapports entre précarité et santé. Selon l’Organisation mondiale de la santé, plus d’un tiers des adultes est en surpoids ou obésité. En (...)

Lire la suite

lundi 15 octobre 2018

Sur les ondes citoyennes : ce qui se trafique à la Région, en coulisse et sur scène

cmd_session_oct.jpg

Comme après chaque session régionale, direction les studios de RDWA pour faire passer sur les ondes citoyennes ce qui se trafique à la Région, en coulisse et sur scène.  Au menu de la dernière assemblée plénière des 11 et 12 octobre 2018, nous avons notamment eu matière à débattre sur :  - l'Étoile de Veynes, avec un vœu pour le ferroviaire adopté ! - le lanceur d'alerte REMERA (Registre des Malformations en Rhône-Alpes), aujourd'hui menacé  - le "rapport développement durable" : l'écologie selon M Wauquiez, seulement quelques petits encadrés... - la situation dramatique de l'ONF et (...)

Lire la suite

mercredi 10 octobre 2018

★ Appel à aller sauver chaque dixième de degré ★

risque_d_effondrement.jpg

À propos du GIEC, des dangers de tout miser sur l'objectif de +1.5C, de lucidité en politique et des "apôtres de l'apocalypse", de convergence et de "commun combat"... Voici l'édito que j'ai rédigé ce 10 octobre 2018 pour la lettre du PG. ALLER SAUVER CHAQUE DIXIÈME DE DEGRÉ Le nouveau rapport du GIEC, commandé à l’occasion de la Cop21, est donc sorti ce lundi. On y apprend que le seuil de « +1,5°C », considéré comme un point de bascule à ne pas dépasser, le sera dès 2030 au rythme actuel. Dans douze ans. Le GIEC nous dit également qu’il peut encore être évité – en (...)

Lire la suite

mercredi 3 octobre 2018

Retour sur le mouvement climat à quelques jours d'Alternatiba 2018

Les villages Alternatiba ont 5 ans, soit à peu de choses près le temps qu'il nous resterait pour "tenter l'impossible pour éviter l'impensable" en matière de climat et d'effondrement. L'occasion de revenir sur l'histoire récente du mouvement pour le climat et la justice sociale, depuis le sommet de Copenhague en 2009 jusqu'à ce week-end à Bayonne où se tiendra l'édition Alternatiba 2018. La chronique écosocialiste de Corinne Morel Darleux sur Là-bas si j'y suis : "Tous Alternatiba !" Les samedi 6 et dimanche 7 octobre, le village des alternatives Alternatiba fête les 5 ans (...)

Lire la suite

samedi 29 septembre 2018

Rio Doce : stop à l'impunité !

Facebook_Post_Justice_For_Krenak__1_.png

La Fondation France Libertés vient de lancer une campagne pour que les responsables du déversement, il y a trois ans, de déchets miniers dans le fleuve Rio Doce au Brésil soient jugés. En soutien et pour accompagner le lancement de cet appel, nous avons rédigé cette tribune avec ma camarade du Parti de Gauche Florence Poznanski, qui vit et milite au Brésil. Elle a été publiée le 27 septembre sur Bastamag. Crime de Mariana : justice pour le peuple Krenak et pour un million de personnes sinistrées PAR CORINNE MOREL-DARLEUX, FLORENCE POZNANSKI 27 SEPTEMBRE 2018 Le 5 novembre 2015, un barrage de (...)

Lire la suite

vendredi 28 septembre 2018

#Podcast d'élue : Nouveau compte-rendu de mandat radiophonique sur RDWA

IMG_20180907_134745_722.jpg

Comme je le fais après chaque session de votes à la Région, voici mon nouveau compte-rendu de mandat radiophonique sur les ondes de RDWA, la radio indépendante du Diois. Au menu de ces 54 minutes :  - La rentrée des classes très "privée" de Laurent Wauquiez (et la situation au lycée de Die, avec un seul Infirmier scolaire - pétition à signer et relayer)  - Un nouveau prêt à taux zéro pour l'installation agricole, à suivre  - Quelques illustrations frappantes : La santé ou les panneaux ? Des sorties pédagogiques ou un congrès ? Et toujours la chasse et l'enneigement artificiel... - (...)

Lire la suite

mercredi 26 septembre 2018

Comment ?

VireTridentDL.jpg

Je ne sais plus comment il faut le dire, ce qu'il faut faire pour alerter. Une nouvelle vire vient de céder dans le massif du Mont Blanc.  Les montagnes s'écroulent, le lac d'Annecy se vide de manière alarmante, le Pic du Midi n'a pas gelé depuis 100 jours. C'est du jamais vu. Et ça se passe ici, en ce moment. Le réchauffement climatique n'est pas pour 2050 ni même 2020. C'est maintenant. Faut-il le mettre en majuscules ? Le hurler ? C'EST MAINTENANT ! En deux ans j'ai utilisé tous les moyens dont je disposais, donné je ne sais combien de conférences publiques, enregistré deux chroniques chez (...)

Lire la suite

Dernière ligne droite pour Bayonne !

alternatiba_2018.jpg

Je vous en parlais il y a un mois, ça se rapproche : le rassemblement Alternatiba c'est les 6 et 7 octobre à Bayonne. L'objectif : passer de la prise de conscience à l'organisation collective. Le mot d'ordre : "Le temps de l'espoir et de l'action". Les organisateurs veulent faire un temps fort, un électrochoc. Nous aussi. Si c'est encore possible, c'est maintenant que ça se joue. Il faut dire que cinq ans après le tout premier village des alternatives à Bayonne, Alternatiba 2018 arrive à un moment crucial. Après l'été caniculaire en Europe et la multiplication des aléas climatiques (...)

Lire la suite

lundi 24 septembre 2018

#MakeRojavaGreenAgain : Passage aux actes

commune_boutures.JPG

Publié le 20 septembre sur le Club de Mediapart  A quelques kilomètres de Kobane, en Syrie du Nord, la Internationalist Commune of Rojava prépare un plan ambitieux. Je les avais rencontrés en avril dernier, depuis nous sommes restés en contact. Aujourd'hui leur projet arrive dans une phase qui doit tous nous intéresser. De jeunes plants, une serre, un potager et une pépinière : on oublierait presque qu'on est en Syrie... Et pourtant, nous sommes tout près de la frontière avec l'Irak et la Turquie, à la commune internationaliste du Rojava qui s'est fixé l'objectif ambitieux de planter 2.000 (...)

Lire la suite

dimanche 23 septembre 2018

Magie des traités de libre échange : pollués payez !

Chevron-main.jpg

Il y a 7 ans, le géant pétrolier Chevron, qui a racheté Texaco en 2001, avait été condamné à verser plus de 8 milliards de dollars, après 17 ans de litiges engagés par des communautés indigènes de l'amazonie équatorienne. Depuis 1964, Texaco rejetait les eaux de formation à la surface, parsemant la forêt de centaines de mares toxiques, sans aucun filtre ni système d'imperméabilisation, polluant les rivières de plomb et autres métaux lourds. Si ce montant n'était pas à la hauteur du préjudice estimé par certains experts, il constituait toutefois une victoire historique puisqu'il était largement (...)

Lire la suite

samedi 22 septembre 2018

Collapsologie et écosocialisme, suite (vidéo)

GrenobleSeminaire.png

Je vous avais déjà parlé du séminaire sur l'effondrement qui a eu lieu à Grenoble fin aout, où j'étais intervenue sur la dignité du présent, voici la suite, avec la deuxième partie du séminaire consacrée aux alternatives systémiques, où je reviens en une dizaine de minutes sur le fromage et dessert de l'urgence et de l'anticipation, sur l'importance d'aller toucher au coeur et aux tripes et pas uniquement à l'intellect, sur la vraie question qui nous est posée face à l'hypothèse de l'effondrement (on est les deux pieds dedans), sur l'intérêt de se munir d'une bonne boussole qui mêle social et (...)

Lire la suite

vendredi 21 septembre 2018

Pistes politiques pour une rentrée de résistance

graffiti_diois.jpg

Chronique publiée sur Reporterre le 18 septembre 2018 : "Après un été ressourçant, notre chroniqueuse a préparé la rentrée politique avec son groupe d’opposition du conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes. Deux axes se sont dessinés : le capitalisme est incompatible avec l’écologie ; la prise en compte de l’hypothèse de l’effondrement est une responsabilité que les élus ont vis-à-vis des populations." Diable que cet été fut apaisant et fécond ! La canicule nous obligeant à partir matinalement en montagne tant qu’il y faisait encore frais, le reste des journées était libre pour (...)

Lire la suite

mercredi 19 septembre 2018

De l'écosocialisme et de l'effondrement, au Luxembourg (vidéo)

Voici la vidéo (40') de mon intervention du 8 septembre au Luxembourg où j'étais invitée par nos camarades de déi Lénk sur l'écosocialisme comme projet politique, et plus généralement sur les grands enjeux de l'effondrement en cours ou à venir, ainsi que la manière dont cela doit percuter les militants que nous sommes, notamment dans nos pratiques politiques et nos liens avec scientifiques, artistes et intellectuels pour sortir du huis-clos des convictions trop ancrées... (...)

Lire la suite

jeudi 13 septembre 2018

"Devenir le premier et le plus puissant lobby du pays" (Tribune dans Le monde)

Real_Power_is_People.jpg

Une tribune a été publiée il y a quelques jours dans Le Monde, rédigée par Sarah Kilani (Médecin hospitalier), Nicolas Gonzales (Professeur de sciences économiques et sociales) et Pablo Servigne (Ingénieur agronome et chercheur), tribune que les auteurs m'avaient invitée à lire et à appuyer. Je les en remercie et détaille ici les raisons de cet appui. Si j'ai accepté avec plaisir, même si je l'aurais parfois rédigé différemment, c'est justement parce qu'avec d'autres mots ce texte pointe lui aussi l'incurie des pouvoirs politiques en place et affirme sans ambages que “la voie de la négociation (...)

Lire la suite

mercredi 12 septembre 2018

Ode à la Ferrandaise et appel à soutien

Ferrandaises.jpg

La Ferrandaise, pour moi, c'est l'histoire d'un attachement particulier qui a débuté en 2014 dans une ferme du Puy de Dôme. Est-ce parce qu'il faisait si froid dehors, parce que la grange elle était chaude, est-ce l'accueil fraternel du paysan, le regard gentiment bovin des animaux, parce qu'un chat ronronnait sur une botte de paille ou parce que les veaux dormaient debout ? J'ai eu le coup de foudre pour cette vache auvergnate, rustique et tout-terrain, si loin des standards de l'industrie agro-alimentaire et des vaches à viandes, vaches à lait, vaches à veaux, vaches à concours, monstrueuses (...)

Lire la suite

mercredi 5 septembre 2018

Peau d'âne en Afrique, un mauvais conte chinois

donkey_kenya.jpg

On savait déjà que la Chine achète beaucoup de choses en Afrique : pétrole angolais ou nigérian, cuivre ou cobalt congolais, uranium namibien, bauxite guinéenne, métaux rares de toutes sortes et bois précieux, mais aussi des terres agricoles, et elle commence même à délocaliser ses ateliers de textile, en Ethiopie par exemple. C'est qu'en Chine le salaire horaire a triplé en 10 ans, rendant la main d'oeuvre encore trop chère pour l'appétit inextinguible des actionnaires, et l’émergence de classes moyennes aisées a d’autres conséquences inattendues. C’est ainsi que depuis une dizaine d’années, (...)

Lire la suite

mardi 4 septembre 2018

Le travail de développement à l'international de l'écosocialisme se poursuit !

visuel_livre_manifeste.jpg

J'ai été invitée dans cet objectif par nos camarades de Déi Lénk à leur Université d'été qui se tiendra ce samedi au Luxembourg. Ce sera l'occasion, après un exposé introductif sur notre Manifeste et les 18 thèses pour l'écosocialisme, de travailler en ateliers sur six thèmes identifiés par les organisateurs : nos trois revendications les plus importantes, le renchérissement de l'énergie, la souveraineté alimentaire, les alternatives mises en avant par les libéraux, l'écosocialisme en Europe et la planification écologique. J'aurai ensuite une heure pour réagir au nom du Parti de Gauche​ et (...)

Lire la suite

- page 1 de 77

Haut de page